Napolitain maison

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp

Voici une recette qui me faisait de l’œil depuis un moment mais sa réalisation me paraissait assez laborieuse. J’ai alors pris mon courage à deux mains et je me suis lancée en partant de la recette trouvée sur le blog de Cuisine Campagne ! Comme je m’y attendais, j’ai connu quelques difficultés et j’ai surtout fait face un grand gâchis de matière. La première difficulté à laquelle je me suis heurtée a été rencontrée au moment de l’assemblage et du découpage des génoises. Je me suis retrouvée avec de grands morceaux de gâteaux en trop (plus d’une demi génoise), sans savoir quoi en faire. J’ai égalisée une première fois, puis lorsque j’ai réalisé le fourrage et le glaçage, bien sûr, ça dégoulinait de partout et j’ai du refaire une deuxième découpe, encore de la perte !! En plus de tout ça, je me suis retrouvée avec une grande quantité de glaçage et de fourrage sur les bras…

Après avoir réfléchi, pour faciliter très nettement l’élaboration de ce dessert, il faudrait réaliser une génoise supplémentaire, faire le montage, laisser prendre le fourrage et le glaçage, puis faire la découpe et l’égalisation des bords une fois ces étapes réalisées. Je pense, et j’en suis même sûre, que ça rendrait la réalisation beaucoup plus simple. Je vous donne donc la recette comme j’aurais souhaité la faire.

Napolitain

Napolitain maison

Miss Bretzel

Ingrédients
  

Pour 2 grands napolitains classiques, avec 3 couches de génoises ( dans un moule de 30 x 20 cm)


      Pour les génoises (1 mesure = 1 pot de yaourt) :

      • 1 yaourt et demi soit 187,5 g
      • 6 mesures de farine 420 g
      • 4 mesures de sucre 450 g
      • ¾ de mesure d’huile de tournesol 10 cl
      • 6 œufs
      • 1 sachet et demi de levure chimique 15 g
      • 4 cuillères à soupe de poudre de cacao amer
      • 2 cuillères à café d’extrait de vanille liquide
      • 5 cuillères d’eau chaude


        Pour le fourrage au chocolat :

        • 6 cuillères à soupe de poudre de cacao amer
        • 80 mL de lait concentré
        • 1 cuillère à café de rhum


          Pour le glaçage :

          • 180 g de sucre glace
          • 6 cuillères à soupe d’eau chaude
          • Vermicelle au chocolat

          Instructions
           

          Pour les génoises à la vanille et au chocolat :

          • Mélanger le yaourt avec le sucre, la farine, l’huile, les œufs et la levure. Fouetter jusqu’à obtenir une pâte bien homogène.
          • Séparer la pâte en 3 parts de même poids. Dans la première part, ajouter 3 à 4 cuillères à soupe de cacao amer (je trouvais le mien pas assez coloré) et 5 cuillères à soupe d’eau chaude. Dans chacune des autres parts, ajouter 1 cuillère à café d’extrait de vanille (au cas échéant, rajouter un sachet de sucre vanillé, en diminuant la quantité de sucre au départ).
          • Beurrer un moule à génoise rectangulaire, y verver la préparation au chocolat. Bien égaliser la surface avec une spatule et en tapotant le moule sur votre plan de travail afin d’obtenir une épaisseur d’1 cm.
          • Enfourner dans un four préchauffé à 190 °C pendant 15 min (au bout de 10 min, vérifier la cuisson à l’aide de la pointe d’un couteau, je vous conseille d’être bien attentif pour que votre génoise ne soit pas trop cuite !). Réaliser cette opération avec les deux autres pâtes à la vanille.
          • Laisser refroidir les génoises.

          Pour le fourrage au chocolat :

          • Dans un bol, mélanger le lait concentré, les 6 cuillères à soupe de cacao et le rhum. Vous devez obtenir une consistance assez épaisse. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu de cacao jusqu’à obtenir une pâte qui se tienne bien.

          Pour le glaçage :

          • Dans un bol, mélanger le sucre glace avec 6 cuillères à soupe d’eau chaude. Vous devez obtenir une consistance épaisse mais malléable. Si ce n’est pas le cas, rajouter un peu de sucre glace.

          Pour l'assemblage :

          • Sans retailler les génoises, badigeonner l’un des deux biscuits à la vanille du fourrage au chocolat, puis recouvrir du biscuit au chocolat. Le badigeonner à son tour de fourrage et le recouvrir du dernier biscuit à la vanille.
          • Finalement, étaler le glaçage de façon uniforme sur le dessus du gâteau à l’aide d’une spatule. Puis recouvrir la surface de vermicelles au chocolat. Ne vous inquiétez pas si ça déborde sur les côtés (fourrage ou glaçage), le gâteau serait retailler à la fin (une fois qu’il aura pris au frigo).
          • Placer le gâteau au frigo pendant au minimum 30 min.

          Découpe :

          • Sortir le gâteau du frigo, puis le retailler sur tout le pourtour avec un couteau huilé afin d’égaliser les bords.
          • Pour finir, le découper en deux dans le sens de la longueur.

          Napolitain

          Bon, je râle, mais le résultat n’était pas mal du tout et finalement très proche de celui que l’on peut croiser dans le commerce. Je me suis juste retrouvée avec un gâteau au lieu de deux ! Mais, avec les nouvelles proportions que je donne, vous ne devriez pas avoir ce problème. Certes, c’est peut-être un peu plus long de réaliser une génoise supplémentaire, mais pour le temps que j’ai perdu au montage, je pense que ça vaut le coup ! Il reste tout de même très facile à réaliser, et je peux vous garantir qu’il est vraiment délicieux (même si un peu trop sucré à mon goût, la prochaine fois je mettrais moins de sucre).

          Miss Bretzel

          5 réponses

          1. Ouah, quelle magnifique réalisation, tu as bien fait de l’avoir fait!! je pense pas que tu puisse le faire mieux que sa!! c’est l’un des gateaux préféré de mon chéri, mais je me sentirais jamais capable de le réaliser d’une telle sorte!! un grand grand bravo car c’est beaucoup de travail!! félicitation

            1. Bonjour
              Je déjà fait des napolitain, mais avec de la ganache simple au chocolat, c’est certes bon mais n’a pas le réel goût du napolitain, je me suis dit que peut être avec du lait concentré on s’en rapprocherait, donc me voilà sur Google et je tombe sur votre recette, mais du coup utilisez vous du lait sucré ou non?
              Merci et bonne journée

          2. Coucou !
            Il est superbe !
            Je l’ai moi-même réalisé 2 fois dont la dernière récemment à la manière d’un jeu de dames Soit je doubles les quantités pour travailler sur un grand gâteau rectangle (2 génoises de chaque) soit recette de base en coupant chaque génoise en 2.
            Je fais tout le montage jusqu’au glaçage et je laisse prendre avant de faire les découpe, pour ne pas gâcher.
            Là pour le damier je voulais un carré dont j’ai eu plus à découper lol !!!
            Bravo en tous cas il faut se lancer quand on voit un si joli résultat !!!

          Laisser un commentaire

          Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

          Notez cette recette :




          Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

          Ne manquez aucune offre de la boutique et recevez les nouveaux articles du blog