Chocolats de Pâques en folie : fritures, Schoko-Bons©, Kinder Surprise© (+ méthode de tempérage)

Chocolat-paques26

Pâques approche, il était donc temps de réaliser nos chocolats maison ! Mister Bretzel et moi-même avons passé toute une après-midi à tempérer, mouler, démouler, lécher les cuillères… Et nous sommes assez fiers du résultat ! Ce n’est pas exactement une recette que je vous propose aujourd’hui mais plus une méthode. La principale difficulté aujourd’hui réside dans le tempérage du chocolat, qui est indispensable pour tout chocolatier amateur. Je vous présente donc la méthode classique de tempérage au bain-marie mais aussi celle à l’aide du Mycryo®, à vous de choisir. En ce qui me concerne, la deuxième méthode est tellement plus simple (certains diront que c’est de la triche, mais bon, parfois, se faciliter la vie, c’est plutôt sympa !). En effet, le chocolat restera plus longtemps manipulable !

Méthode de tempérage classique :

Le principe est de respecter scrupuleusement une courbe de température, en faisant d’abord fondre le chocolat au bain-marie à une certaine température, puis de redescendre afin de le ramener à sa température de pré-cristallisation. Puis il faut remonter la température pour obtenir une couverture bien liquide et facilement manipulable.

  • Pour le chocolat noir : 50/55°C – 28/29°C – 30/33°C
  • Pour le chocolat au lait: 45/50°C – 27/28°C -30°C
  • Pour le chocolat blanc: 45/50°C- 27°C- 29/30°C

Méthode de tempérage avec le beurre de cacao Mycryo ® :

Faire fondre le chocolat au bain-marie à 40/45°C. Laisser refroidir le chocolat (à 34/35°C pour le noir ou 33/34°C pour le lait ou le blanc). Ajouter 1% de Mycryo ® soit 10 g pour 1 kg de chocolat. Mélanger. Quand la couverture est à température idéale (31/32°C pour le chocolat noir ou 29/30°C pour le lait ou le blanc), le maintenir à cette température pour l’utiliser plus longtemps.

Chocolat-paques57

5.0 from 1 reviews
Chocolats de Pâques en folie : fritures, Schokobons ©, Kinder Surprise © (+ méthode de tempérage)
 
Auteur:
Ingrédients
Pour les fritures (environ 70 pièces) :
Source : Personnelle
  • 200 g de chocolat au lait
  • 100 g de chocolat noir
  • 100 g de chocolat blanc

Pour les chocolats au lait fourrés façon Schokobons (environ 30 pièces) :
Source : Lilie Bakery
  • 200 g de chocolat au lait
  • 100 g de chocolat blanc
  • 30 g de pralin

Pour les œufs façon Kinder surprise (pour 3 œufs soit 6 coques) :
Source personnelle :
  • 200 g de chocolat au lait
  • 150 g de chocolat blanc
Instructions
Pour les fritures :
  1. Tempérer les différents chocolats puis les transvaser dans une poche à douille percée d’un petit trou.
  2. Remplir les empreintes, taper pour lisser la surface et passer éventuellement un coup de raclette si du chocolat à déborder.
  3. Laisser figer avant de démouler en tapant le moule sur une surface plane.
Note : pour les « bicolores », il suffira de remplir à moitié les empreintes d’un premier chocolat, puis laisser figer avant de recouvrir du deuxième chocolat.

Pour les chocolats au lait fourrés façon Shokobons © :
  1. Tempérer le chocolat au lait puis verser le chocolat dans les empreintes.
  2. Retourner le moule pour enlever l’excédent de chocolat (récupérer le chocolat restant et le réserver dans un bain-marie, idéalement à une température de 29°C – 30°C)
  3. Mettre au réfrigérateur jusqu'à durcissement.
  4. Pour le fourrage, faire fondre le chocolat blanc au four à micro-ondes (attention, le chocolat est fragile) puis y ajouter le pralin.
  5. Transférer dans une poche à douille et remplir les empreintes recouvertes de chocolat sans aller jusqu’au bord.
  6. Laisser figer le chocolat blanc puis recouvrir avec le reste de chocolat au lait, racler l’excédent avec une spatule et laisser prendre.
  7. Laisser figer avant de démouler en tapant le moule sur une surface plane.

Pour les chocolats au lait fourrés façon Schokobons © :
  1. Tempérer le chocolat au lait et le verser dans les empreintes, faire en sorte que le chocolat recouvre toute la surface du moule.
  2. Retourner pour enlever l’excès de chocolat et laisser figer complètement (éventuellement au réfrigérateur).
  3. Faire fondre le chocolat blanc (le tempérage n’est pas indispensable) et le verser dans les empreintes.
  4. Procéder de la même façon que pour le chocolat au lait, en enlevant l’excès de chocolat (vous pouvez éventuellement l’appliquer au pinceau mais le résultat sera moins net).
  5. Laisser figer puis démouler délicatement.
  6. Remplir une coque de chocolat type friture puis faire fondre légèrement la surface extérieure de l’autre coque sur l’envers d’une casserole chaude.
  7. Joindre les deux coques pour les coller ensemble. Laisser prendre quelques minutes.
  8. Procéder de la même façon avec les autres coques.

Chocolat-paques32

Le travail du chocolat demande beaucoup de patience ainsi que de la minutie. On peut vite se retrouver débordé avec du chocolat qui coule de partout ! Mais en prenant bien son temps et en faisant les choses proprement, cela devient un vrai plaisir ! Et quelle fierté de réaliser ses propres chocolats, vous ne trouvez pas ?

Chocolat-paques42

 Joyeuses Pâques !

 Miss Bretzel

Commentaires

  1. Woaaah très réussies, j’adore ! Il faut vraiment que je m’achète des moules pour faire des petites douceurs aussi 😀

  2. Carine

    J’ai eu l’honneur de recevoir un sachet de ces délicieuses fritures !!! Merci !!!!

Partagez vos idées !

Evaluer la recette: