Fleischnakas maison (escargots à la viande, alsaciens bien sûr !)

Fleischnakas maison (Escargots à la viande, alsaciens bien sûr !)

Alors aujourd’hui, vous êtes des privilégiés ! Je vous propose la recette de ma spécialité alsacienne préférée, j’annonce : les fleischnakas ! Je vous vois faire les grands yeux devant votre écran… Qu’est ce qu’elle raconte celle-là ? Alors, ce sont des vraies petites merveilles qui ont bien entendu la forme d’escargots. Il s’agit en fait de viande de pot-au-feu hachée roulée dans de la pâte à nouilles. Etonnamment, cette spécialité n’est pas très répandue et j’avoue les avoir découverts il n’y a pas si longtemps. En Alsace, on en trouve dans les boucheries, voire même en supermarché, mais depuis que j’ai quitté la région, pas d’autres choix que de les faire soi-même. En général, cette recette se fait avec les restes de pot-au-feu, Mister Bretzel (et oui, c’est lui le chef) en a préparé un juste pour l’occasion.

Inspiration : Beau à la louche

Fleischnakas maison (Escargots à la viande, alsaciens bien sûr !)
 
Auteur:
Nombre de couverts: 8
Ingrédients
Pour environ 25 pièces (prévoir 3 pièces/personne)

Pour la pâte à nouilles :
  • 300 g de farine
  • 150 g de semoule de blé dur
  • 4 œufs
  • Sel

Pour le pot au feu :
  • 1 oignon
  • 4 carottes
  • 8 navets
  • 2 poireaux
  • 6 gousses d’ail
  • 1,2 k g de viande à pot-au-feu (jarret de porc + paleron de bœuf)
  • Persil
  • Muscade
  • 3 clous de girofle
  • 1 bouquet garni

Pour la farce :
  • 20 g de beurre
  • 2 oignons
  • 2 cuillères à soupe de moutarde à l’ancienne
  • 2 œufs
  • 50 g de chapelure
  • 60 cL de vin blanc d’Alsace (type Edelzwicker)
Instructions
Pour la pâte à nouilles :
  1. Mélanger la farine avec la semoule et le sel.
  2. Incorporer les œufs et mélanger en ajoutant petit à petit de l’eau afin d’obtenir une pâte bien homogène.
  3. Pétrir quelques minutes puis en faire une boule. La filmer et la réserver au frais pendant au minimum 1 h.

Pour le pot au feu :
  1. Eplucher l'oignon, le piquer des clous de girofles.
  2. Éplucher les carottes, les rincer, les couper en deux.
  3. Éplucher les navets, les couper en quatre.
  4. Couper les poireaux en deux dans la longueur, les laver et découper en deux chaque moitié.
  5. Éplucher les gousses d’ail.
  6. Dans un faitout, faire revenir la viande sur tous les côtés. Quand elle a légèrement coloré, rajouter l’oignon, les carottes, les navets, les poireaux et l’ail.
  7. Ajouter le bouquet garni, le persil haché, la muscade et une grosse pincée de sel. Saler.
  8. Mouiller à hauteur avec de l’eau, porter à ébullition, écumer puis baissez le feu et laissez mijoter au moins trois heures. La viande doit être fondante.

Pour la farce :
  1. Verser le contenu de la cocotte à travers un chinois, surtout ne pas oublier de conserver le bouillon.
  2. Retirer le bouquet garni et l’oignon piqué de clous de girofle.
  3. Hacher la viande avec les légumes.
  4. Eplucher et émincer finement les deux oignons. Les faire revenir dans une poêle avec le beurre.
  5. Ajouter la viande et les légumes hachés. Saler, poivrer et ajouter la moutarde. Mélanger.
  6. Ajouter dans la poêle les œufs, la chapelure et 100 mL de bouillon qui a été réservé précédemment (conserver le reste). Bien mélanger.

Pour le façonnage et la cuisson :
  1. Filtrer le bouillon restant en le passant dans une compresse. Réserver.
  2. Etaler la pâte à nouilles sur une surface farinée en une rectangle de 30 x 60 cm. Répartir la farce en laissant 2 cm de libre sur les bords. Bien tasser la farce.
  3. Rouler la pâte en partant du plus long côté en serrant bien le boudin. Mouiller avec de l’eau le bord de pâte sans farce pour faciliter le soudage.
  4. Couper le boudin en 2 et enrouler chaque boudin dans du film alimentaire fariné. Réserver au frais pendant quelques heures (ou même au congélateur) pour faciliter la découpe.
  5. Découper des tranches d’environ 2 cm d’épaisseur et les faire dorer dans une poêle beurrée sur chaque face. Ils doivent bien colorer.
  6. Les placer dans un plat allant au four, les mouiller à moitié de vin et de bouillon. Les enfourner dans un four préchauffé à 200 °C pendant environ 20 min en les retournant à mi-cuisson. Les fleischnakas vont absorber le bouillon et gonfler.
  7. Les servir dans une assiette creuse en les recouvrant de bouillon et de vin, accompagnés d’une salade verte.

En ce qui me concerne, ils sont parfaits ! Ils sont fondants et parfumés comme il le faut. Le goût du pot-au-feu est bien présent, un vrai condensé de saveurs. On peut également les servir accompagnés de spätzle, eux-mêmes arrosés de bouillon et de vin ! J’en salive rien que d’y penser !

Miss Bretzel

 

Commentaires

  1. Humm, un vrai délice. J’ai repéré pls recettes chez Loukoum et de les voir chez toi ça me remet dans l’idée que je dois tester !!bonne journée !

  2. hummmmmmmmmmmmmmmmm ça à l’air d’être une excellente spécialité ça que bien sûr je ne connais pas ! je suis en plein préparatif mais comme le repas de ce midi va être short je t’aurai bien piqué l’assiette histoire de goûter !!!!
    je te souhaite de joyeuses fêtes de noël à toi et ta famille
    gros bisous
    loloche

    • Momoize

      Si, c’est facile. Ca demande juste du temps. Moi, je suis en train d’en faire plein pour les congeler ensuite. Je fais juste le pot au feu aujourd’hui, histoire de pouvoir le degraisser demain matin. Ce soir, on va manger les os a moelle avec du pain et du sel. Demain, je fais la pate a nouille et les fleischchnakas.

  3. Cette spécialité alsacienne (que je ne connaissais pas) me donne terriblement envie ! le goût de la viande de pot au feu doit être un vrai délice dans ces jolis escargots !! passe un joyeux noel

  4. Jamais entendu parler de cette recette mais ca a l’air trop bon !!
    Ps : Je me suis fait piraté mon nom de domaine, mon blog s’appelle désormais http://cook-with-love.fr, viens voir mes 3 derniers articles qui ne sont pas apparus et si tu as des liens qui pointent vers mon blog, n’hésites pas à les modifier !
    Bises

  5. Une vraie découverte… jamais entendu parlé effectivement, mais en tous cas ils donnent envie tes escargots même s’ils n’ont rien à voir avec nos escargots de Bourgogne !!! Bises

  6. ohh je connais très bien cette recette !!! et j’en raffole ! ma grand-mère les réussissait comme une petite reine C’est un vrai délice …. recette déjà réalisée à plusieurs reprises en tant que bonne alsacienne mais pas encore publiée sur le blog !
    Merci pour ce partage délicieux !!! Et merci également pour ta visite sur mon blog ce jour ! De Joyeuses Fêtes encore à toi aussi (même loin de l’Alsace ))
    Bises, Sandy

Partagez vos idées !

Evaluer la recette: