Bavarois aux poires (CAP pâtisserie)

Bavarois aux poires

Je me suis longtemps posé la question de savoir quelle était la différence entre une charlotte et un bavarois, sachant que tous les deux sont réalisés à partir d’une mousse bavaroise et de biscuits cuillers… Finalement, elle ne se joue à pas grand-chose, seule la largeur et l’aspect de la bande de biscuits varient. En effet, pour la charlotte, la bande est dressée en cartouchière (biscuit apparent) d’une largeur de 4,5 cm, la mousse n’étant pas visible sur le montage final, contrairement au bavarois où la bande, d’une largeur de 3 cm, est lissée, laissant apparaitre 1,5 cm de mousse bavaroise. En soi, rien d’important, mais c’est toujours bon à savoir !

Source : Fiche technique CAP pâtisserie

Bavarois aux poires (CAP pâtisserie)
 
Auteur:
Ingrédients
Pour un cercle à entremet de 20 cm de diamètre et 4,5 cm de hauteur

Pour les biscuits cuillers (2 bandes d’environ 32 cm et 1 cercle de 18 cm + le reste en biscuits) :
  • 120 g de blanc d'œufs
  • 100 g de sucre semoule
  • 80 g de jaune d'œufs
  • 100 g de farine T55
  • Sucre glace

Pour la bavaroise à la vanille et aux poires :
  • 250 g de lait
  • 80 g de jaune d’œufs
  • 50 g de sucre
  • 3 feuilles de gélatine
  • 1 gousse de vanille
  • 250 g de crème liquide entière
  • 2 poires

Pour le sirop au rhum :
  • 50 g d’eau
  • 62,5 g de sucre
  • 10 g de rhum

Pour le nappage neutre (facultatif) :
  • 60 g d’eau
  • 40 g de sucre semoule
  • 2 g de feuille de gélatine (soit 1 feuille)
Instructions
Pour les biscuits cuillers :
  1. Monter les blancs en neige en augmentant progressivement la vitesse. Lorsqu’ils deviennent blancs, ajouter un peu de sucre (environ 20 g sur les 100 g totaux) pour les serrer. Les blancs doivent devenir bien fermes.
  2. Fouetter le sucre restant (environ 80 g) avec les jaunes d’œufs jusqu’à blanchissement du mélange. Lorsque vous faites tomber la pâte du fouet, celle-ci doit former un ruban.
  3. Verser ce mélange sur les blancs fermes et mélanger brièvement.
  4. Note : je fouette au robot à vitesse très lente, le temps de verser la totalité du mélange et je stoppe immédiatement le robot (quelques secondes à peine, même si le mélange n’est pas parfaitement homogène).
  5. Verser la farine tamisée en plus sur les blancs et l’incorporer très délicatement à l’aide d’une maryse sans casser les blancs (comme pour les coques de macarons).
  6. Transvaser le mélange dans une poche (garnie d’une douille de 14 cm de diamètre).
Note : Il est important de dresser les biscuits rapidement pour ne pas que la pâte retombe.
  1. Dresser sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé en vous aidant de gabarit: 1 cercle de 18 cm et deux cartouchières d’environ 30 cm de long et de 4 cm de hauteur (en faisant des traits sur une feuille de papier sulfurisé que vous retournez).
  2. A la spatule, lisser la cartouchière (ce n’est pas grave si les bords ne sont pas réguliers, ils seront taillés après cuisson).
Note : Pour la cartouchière (succession de biscuits), ne pas trop serrer les biscuits car ils vont gonfler à la cuisson).
  1. Pour le jour J, il est possible de dresser la cartouchière en une fois car les plaques et le four seront plus grands.
  2. A l’aide du tamis, saupoudrer du sucre glace les biscuits 2 fois à 5 min d’intervalle (la 2e fois doit se faire juste avant d’enfourner).
  3. Cuire dans un four préchauffé à 190 °C pendant 10 à 12 min. (pour ma part 10 min ont été suffisantes).
  4. Une fois les biscuits refroidis, tailler les cartouchières sur les côté afin d’obtenir une bande de 3cm de large.

Pour la bavaroise à la vanille et aux poires :
  1. Faire tremper les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide au moins 30 min avant utilisation.
  2. Mettre le bol et le fouet du batteur au frigo au moins 30 min avant utilisation.
  3. Verser le lait dans une casserole avec la moitié du sucre et les graines de vanille. Porter à légère ébullition.
  4. Dans un saladier, fouetter les jaunes d’œufs avec le sucre restant jusqu’à blanchissement du mélange.
  5. Verser sur les œufs blanchis le lait chaud tout en continuant de fouetter.
  6. Remettre le mélange dans la casserole et faire chauffer à feu doux sans cesser de mélanger à la spatule. Stopper la cuisson lorsque la crème atteint 85 °C. La crème doit napper la cuillère.
Note : si vous avez des grumeaux, passer la crème au chinois.
  1. Ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger pour qu’elle soit bien dissoute.
  2. Verser dans un plat et filmer au contact puis placer au frais.
  3. Fouetter la crème liquide très froide dans le saladier préalablement placé dans le frigo. Commencer en battant doucement et en augmentant progressivement la vitesse.
  4. Fouetter jusqu’à obtenir une consistance de mousse à raser.
  5. Mélanger délicatement la crème anglaise.

Pour le sirop au rhum :
  1. Porter à ébullition l’eau et le sucre.
  2. Laisser refroidir et ajouter le rhum, réserver.

Pour le montage final :
  1. Dans un cercle de 20 cm de diamètre et de 4,5 cm de hauteur (recouvert de film rhodoïd), disposer la cartouchière sur le bord et le disque de biscuits sur le fond.
  2. Avec un pinceau, imbiber le disque de sirop au rhum et plus légèrement la cartouchière.
  3. Verser un peu de bavaroise, puis disposer les poires coupées en morceaux et recouvrir de bavaroise (jusqu’en haut du cercle).
  4. Laisser prendre au frais quelques heures.

Pour le nappage neutre (facultatif) :
  1. Mettre la gélatine dans un bol d’eau froide environ 30 min avant utilisation.
  2. Porter à ébullition l’eau et le sucre puis ajouter la gélatine essorée. Bien mélanger pour dissoudre la gélatine complètement.
  3. Laisser refroidir mais trop longtemps sinon le nappage va figer.
  4. Une fois la bavaroise légèrement prise (compter environ 30 min), la recouvrir du nappage neutre liquide.

Bavarois aux poires

Je n’ai pas eu la chance de le goûter, je l’avais fait pour des amis. Leur retour a été positif, ils ont trouvé que la génoise était légèrement croquante à l’extérieur et moelleuse à l’intérieur, la mousse était très parfumée. Par contre, petit bémol, on ne sentait pas assez la poire ! Je vous conseillerai donc peut-être d’en mettre un peu plus.

Bavarois aux poires

Miss Bretzel

Commentaires

  1. Il est superbe! Une très jolie présentation, très gourmande. Par contre, tu es sûr pour ta douille de 14cm de diamètre (biscuits cuillère)? Bisous.

  2. Merci beaucoup, tu nous offres une superbe réalisation et plein d’informations, c’est vraiment parfait, bravo !!!!!!! Bises, bon courage pour la suite ! Bises

  3. j’avoue que je ne m’étais jamais posé la question concernant la différence entre bavarois et charlotte, en revanche j’ai aimé avoir ton explication! et j’aime encore davantage ta recette! bises

  4. Dis-donc, tu publies des desserts de pro plus vite que je n’arrive à ouvrir mes mails de notifications d’articles. Si ça peut te rassurer la poire c’est toujours fade en mousse, y’a rien à faire. Et tu nous ne racontes pas comment tu fais tes décors. Tu as fait comment ton truc en chocolat pour qu’il ne soit pas tout plat?

  5. Il me semble que le bavarois est avec une génoise et que la charlotte avec des biscuits à la cuillère, c’est ainsi qu’on voit la différence du gâteau Pas mal la décoration sur le dessus en chocolat !

  6. Juliette

    Bien envie de réaliser ce bavarois ce week-end. En revanche, ôte moi d’un doute, c’est bien 1 cartouchière et 2 disques, et non l’inverse .
    Par ailleurs ce dessert peut-il être préparé la veille?
    Merci pour ton retour

Partagez vos idées !

Evaluer la recette: