Gnocchis maison, pesto de poivrons rouges et noix

Gnocchis maison

Après une expérience plutôt traumatisante de gnocchis fait maison, il nous a fallu un an à Mister Bretzel et moi-même pour retenter le coup. Je pense ne pas me tromper en nous imaginant nombreux à avoir maudit cette pâte à gnocchis interminablement collante. Cette fois-ci, nous avons décidé (je dis « nous » car il est fortement conseillé d’être à deux pour se lancer dans une telle confection) de ne pas suivre de recettes particulières. En effet, je ne crois plus aux recettes qui préconisent 10 g de farine pour 500 g de pommes de terre (bon j’exagère) alors que ce n’est pas vrai, à part si vous voulez vous arracher les cheveux. Nous avons donc fait les choses à l’œil, et je crois que c’est là que réside le secret, car nous avons fait ça à une vitesse ! Certes, nous avons un peu triché car au bout de deux tournées, nous avons laissé tomber les traits de fourchette !

Pour les accompagner, j’ai opté pour un pesto de poivrons rouges totalement improvisé. Les proportions ont été faites un peu à la louche, c’est à adapter en fonction de la texture souhaitée mais le résultat était très agréable !

Gnocchis maison

Gnocchis maison, pesto de poivrons rouges et noix
 
Auteur:
Nombre de couverts: 4
Ingrédients
Pour une centaine de gnocchis : (on ne fait pas les choses à moitié, hein !)
  • 1 kg de pommes de terre
  • 300 g de farine minimum
  • 2 jaunes d’œuf
  • Sel

Pour 2 bocaux de pesto:
  • 5 poivrons rouges
  • 4 gousses d’ail
  • 60 g de parmesan
  • 40 g de noix
  • Une dizaine de feuilles de basilic
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 pincée de piment.
Instructions
Pour les gnocchis :
  1. Mettre les pommes de terre dans une casserole d’eau froide et les faire cuire une 30aine de minutes.
  2. Les laisser refroidir avant de les éplucher et de les couper en morceaux.
  3. Les réduire en purée à l’aide d’une fourchette ou d’un presse-purée.
  4. Ajouter les jaunes d’œufs, la farine et le sel puis mélanger l’ensemble avant d’obtenir une pâte homogène, si elle est vraiment trop collante, n’ayant pas peur de rajouter de la farine.
  5. Prélever des petits pâtons de pâte et fariner l’extérieur de chaque boule.
  6. Rouler chaque boule entre main puis sur plan de travail fariné afin de former des boudins.
  7. Couper chaque boudin en tronçons de même taille puis les rouler en petites billes entre la paume de vos mains (on peut s’arrêter à cette étape si on ne veut pas y passer des heures).
  8. Pour le façonnage, prendre une fourchette et la poser partie bombée au-dessus.
  9. Poser une bille de pâte au sommet des dents, puis à l’aide de votre index, faire rouler la bille en descendant. Penser à bien fariner la fourchette pour ne pas que le gnocchi colle à cette dernière.
  10. Porter à ébullition une grande casserole d’eau salée.
  11. Y plonger les gnocchi et laisser cuire jusqu’à ce qu’ils remontent (ne pas cuire tous les gnocchi en même temps, faites le progressivement).
  12. Les récupérer avec une spatule et les égoutter.

Pour le pesto :
  1. Laver les poivrons et les faire cuire une heure à 150 °C en les retournant à mi-cuisson.
  2. A la sortie du four, les enfermer dans un sachet et attendre qu’ils refroidissent.
  3. Les éplucher, enlever le pédoncule et les graines (vous pouvez essayer de garder le jus des poivrons).
  4. Les mixer avec leur jus en donnant 2 ou 3 à-coups.
  5. Ajouter les gousses d’ail, l’huile, le parmesan, les noix, le basilic et le piment. Continuer à mixer par à-coups. L’objectif n’est pas de rendre la sauce lisse mais de garder une certaine consistance. Gouter et ajuster à votre goût en rajoutant de l’huile, du basilic….

Pour le dressage :
  1. Faire revenir la quantité de gnocchi désirée dans une sauteuse avec une noisette de beurre.
  2. Les faire griller jusqu’à coloration afin de les rendre un peu croquant à l’extérieur (compter environ 15 min à feu assez vif). J'y ai ajouté quelques fèves écossées pour mettre un peu de couleur verte.
  3. Baisser le feu, ajouter le pesto et faire revenir encore 5 min.
  4. Sortir du feu, parsemer de noix concassées et déguster !

Gnocchis maison

Gnocchis maison

Pour la conservation :

Pour les gnocchis : Vous pouvez congeler les gnocchis avant cuisson. Pour se faire, déposer les gnocchis sur une plaque recouverte de papier sulfurisé que vous placerez au congélateur. Une fois congelés, vous pouvez placer les gnocchis dans un sachet. J’ai également testé la congélation des gnocchis après cuisson, je n’ai pas eu de soucis. Je suis preneuse de vos avis.

Pour le pesto : vous pouvez stériliser les bocaux ou les conserver 10 jours en recouvrant la surface d’huile.

Nous nous sommes régalés, les gnocchis maison sont nettement meilleurs que ceux achetés dans le commerce. Une bonne alliance avec le pesto qui est vraiment très original, par sa texture ou sa fraicheur. Il peut également être utilisé de bien des manières différentes. Pour vous donner un autre exemple, nous l’avons dégusté tartiné sur du pain avec des lamelles de poivrons et d’oignons, des rondelles de chorizo poêlées, le tout passé au gril une dizaine de minutes.

Pesto de poivrons rouges

Miss Bretzel

Commentaires

  1. mmhh tropp bon =D j’adore!!! je voulais en faire ca me donne encore plus envie dans faire =) surtout que j’ai une recette =D pendant les vacances c’est sur j’en fais =) mmmhhh ta recette est vraiment trop appétissante =) sympa ta sauce bisous bisous mari

  2. Une belle recette qui me tente bien: j’en ai déjà fait et je suis d’accord avec toi, les « fait maison » sont nettement meilleurs. Je garde ta recette précieusement !!!!
    Bonne soirée

  3. Moi aussi j’ai déjà une mauvaise expérience avec des gnocchi maison. Ton plat me fait envie surtout avec ton pesto de poivrons et noix !!

  4. J’en ai fait, de la même manière que toi, au pif et puis la quantité de farine va dépendre de la texture de la patate utilisée. J’avais compliquée les choses en mettant de la butternut. On était deux aussi et c’est top. Ta sauce est à tomber, je vais récidiver à ta manière tout pomme de terre et avec ce terrible pesto.

  5. Les gnocchis maison c’est juste délicieux, et là tes photos sont on ne peut plus gourmandes, ça donne tr-s faim (même de bon matin!) ^^ bonne journée. Bises

  6. Et oui je crois aussi que le secret est là : ajouter de la farine jusqu’à ce que la pâte ne soit plus collante et abandonner les rayures !!!!!!

  7. Ma grand-mère disait, en bonne italienne, que la quantité de farine dépend de la qualité des pommes de terre. Et des fois je l’entendais pester du fond de sa cuisine en criant : « les gnocchis mangent trop de farine ! ». Tu as donc compris le truc….il n’y a pas de dose exacte pour la farine, il faut juste en mettre le moins possible tout en obtenant une pâte non collante !

  8. Dis donc tu en fais pour un régiment Donc je diviserai en deux les proportions, (lol)
    en tout cas franchement les photos sont superbement tentantes !! Je n’ai jamais osé me lancer mais vu ta recette je m’empresse d’éditer cette recette pour la tester ! merci pour ce partage ! bises

  9. vraiment très appétissant, je savais pas que c’était aussi dur a faire les gnocchis, parfois on est bien déçu des recettes déjà prêtes, comme toi je fais souvent au feeling ! bize !

  10. Haha, je plussoie, la pâte à gnocchis qui colle aux doigts, qu’on passe des heures à rouler pour finalement louper la cuisson, j’ai vécu ça aussi !

  11. en tt as assiette est tellement appetissante !!! moi aussi j’ai ete decu par ces gnnochi je ne savais pas ce que s’etait j’ai teste et j’ai et decu depuis je n’ai jamais retente l’experience mais ton plat me met en appetit je note ca !!
    bizzzz

  12. Rolala alors là bravo, c’est une recette de folie que tu nous postes !! Je l’ai enregistré dans mes favoris, je me promets d’essayer, bien qu’après mes nombreux echecs dans tout ce qui touche de prés ou de loin aux raviolis, gnocchis.. j’ai ultra peur !!! Mais bon j’en ferai pas 100, ça c’est sur Et le pesto de poivrons rouge, pareil je note, même sur des petits toasts c’est une idée !

  13. oh ce n’est pas juste, j’arrive et justement un bug car je ne vois aucune photo !!!! Alors je reviens demain car après la lecture de ta recette et les commentaires, tout ceci a l’air trop bon ! A demain

  14. moi j’adore les gnocchis de toutes les façons. Heureusement que j’ai terminé de manger alors j’arrive mieux à regarder toutes ces photos alléchantes
    bonne soirée

  15. Je m’y suis collée (littéralement !) le mois dernier pour faire plaisir à mon chéri qui en raffole, pour qu’au final il me dise qu’il préférait les gnocchis à la semoule. Je m’étais dit plus jamais… ! Mais en voyant ton résultat, j’ai bien envie de retenter ! Well done !

  16. quand je suis exactement,il y a toujours quelque chose qui ne vas pas. le mieux c’est de suivre son idée et tu as bien fait. Ton assiette est bien appétissante avec le pesto rouge c’est le fin du fin. Bises

  17. Ta recette est très tentante et avce ces jolies couleurs, j’ai du mal à résister!!! C’est très appétissant, bravo!! Bises et à bientôt.

  18. Coucou !!
    Eh bien écoute ça fait très longtemps que je souhaite me lancer dans l’aventure gnocchis et cela s’est renforcé depuis que j’ai sortie pour la première fois ma machine à pâte il y a un mois (que mon amoureux m’avait acheté il y a un an…)… Et j’ai été folle amoureuses des tagliatelles fraîches maison et de la simplicité de la chose (je m’en faisais une montagne va savoir pourquoi). Et du coup me suis dit que fallait aussi que je me mette au gnocchis! Donc merci pour les conseils que tu prodigues au début de ton article ^^!
    Pis je suis folle amoureuse de ton pesto de poivrons puisque le poivron c’est quand même mon légume préféré !
    Je te souhaite une belle journée!
    Manon

Partagez vos idées !

Evaluer la recette: